Voiture électrique : vers un bonus écologique plus ciblé et de nouvelles taxes ?

France Stratégie, institution de conseil auprès du gouvernement, vient de publier un rapport qui préconise un ciblage plus fin des aides à l'achat d'un véhicule électrique, en les restreignant notamment aux véhicules électriques de petite taille.

France Stratégie, cabinet d'analyse et de conseil auprès de Matignon, vient de rendre publique son étude sur les coûts d'obtention et d'usage d'un véhicule électrique. Selon l'organisme, le système actuel de bonus écologique n'est pas satisfaisant et ne dynamise pas assez un marché qui met du temps à décoller. Si la part de marché des véhicules électriques continue de croître chaque année, elle ne tourne pour le moment qu'autour de 12 %, alors qu'un objectif de 100 % est visé en 2035.

Selon le cabinet de conseil, une des raisons principales est le surcoût à l’achat qui demeure important — plus de 15 000 € pour le segment B et plus de 10 000 € pour un SUV du segment C, et ce en dépit même d'un coût d'utilisation inférieur de 1200 € par an à celui d’un véhicule thermique.

En considérant ce coût d'usage inférieur, les aides à l'achat incluant le bonus écologique, la prime à la conversion, les aides locales et une moindre décote à la revente du véhicule électrique, ce surcoût à l'achat serait compensé. Mais uniquement pour les véhicules dits d'entrée de gamme.

Pour France Stratégie, l’entrée de gamme est une solution pour développer l’électrique. "Ce segment des véhicules électriques d’entrée de gamme sur le marché du neuf pourrait constituer un point d’entrée pertinent dans la transition vers l’électrique, notamment pour les ménages modestes, du fait d’un coût d’acquisition nettement inférieur aux véhicules des segments B et SUV C en tenant compte des aides, dans le cas où elles sont toutes déclenchées. Il est d’environ 10 000 € pour un véhicule électrique d’entrée de gamme, contre 25 000 € pour un véhicule électrique du segment B et 36 000 € pour un SUV C électrique, pour la catégorie très modeste. Le surcoût total du passage à l’électrique serait ainsi largement plus que compensé par les aides." Il est vrai que les constructeurs se sont peu à peu éloignés des citadines depuis une dizaine d'années en raison d'une rentabilité insuffisante

Un bonus écologique réservé aux véhicules électriques de petite taille et légers

Dans le même temps, le rapport rappelle que les différentes aides proposées sont variées et peu lisibles. "Ces dispositifs dépendent peu des conditions de ressources à l’exception de la prime à la conversion : le bonus écologique dépend de la motorisation du véhicule et de son prix à l’achat, la taxe malus dépend des émissions de CO2 des véhicules et le malus au poids dépend de la masse en ordre de marche", lit-on dans le document. L'idée de France Stratégie serait donc de revoir les différents leviers de soutien afin d'accélérer la croissance des ventes des véhicules électriques, tout en "décarbonant" le parc automobile.

Selon le cabinet, les aides pourraient s’appuyer sur un ciblage plus fin du bonus écologique, notamment en le restreignant aux véhicules électriques de petite taille, tout en durcissant le malus sur les émissions de CO2 (qui peut déjà monter jusqu'à 50 % du prix d'achat) et sur le poids en y intégrant les véhicules électriques. Le rapport préconise aussi "un accompagnement spécifique pour les ménages modestes, surtout positionnés sur le marché de l'occasion où l’offre électrique est limitée, et un cadrage des anticipations sur le prix de l’électricité et la disponibilité des recharges, car l’incertitude en la matière peut être un frein contrecarrant les incitations financières, comme le montre la part de l’électrique dans les ventes, qui aujourd’hui n’est pas à la hauteur de sa rentabilité relative."Pour rappel, le gouvernement a annoncé à partir de l'an prochain une hausse du bonus écologique à 7000 € pour les foyers les plus modestes, sans toutefois en dévoiler le détail, ainsi qu’une offre de leasing à 100 €/mois pour l'obtention d'une voiture électrique.

 

Mardi 05 décembre venez dîner avec nous !

Ici

Nos coins sorties bientôt ici !